Stanley Février et José Dupuis (Longueuil)

Invités spéciaux : Ibghy Lemmens, Tania Lapointe du Service de police de Longueuil et Nathalie Pomerleau du Centre des femmes de Longueuil


Mon être n’est pas un territoire vacant
2021
— Atelier 17 septembre de 14h à 17h - Voir Inscriptions


Avec le soutien de : Service de police de l'agglomération de Longueuil (SPAL), Centre des femmes de Longueuil, Desjardins

Créer des espaces de rencontre, de dialogue et de parole pour les femmes et jeunes filles victimes de violences. Leur accorder une place dans une société normée et normative. Entendre davantage ces voix. Qu’elles parlent ouvertement de cette problématique sociale sans être jugées. L’art est utilisé comme véhicule de communication et de transformation sociale, de responsabilisation et conscientisation des citoyens. Cet atelier de dessin corporel guidé explore le corps en mouvement. Par des gestuelles non-figuratives liées à diverses émotions vécues lors de violences subies par les femmes, le corps rencontre la surface du papier, tous deux perçus comme territoires. 

Bios
Plasticien, à travers ses installations et ses sculptures, Stanley Février explore la souffrance physique et psychologique causée aux personnes par les violences du monde moderne. Si ses œuvres, politiques et engagées, s’inspirent des enjeux de pouvoir à l’ère de la globalisation, elles abordent aussi des questions plus intimes, comme celle du rapport à soi et du rapport à l’autre, devenus difficiles dans un monde où l’écoute perd de sa valeur. La sensibilité du regard de Février et l’efficacité de ses stratégies plastiques émeuvent et, en même temps, poussent à la réflexion. Il tente de créer un espace de rencontre où les participant.e.s sont au centre de l’œuvre. Et les amène à se repolitiser et à affirmer leur vécu pour finaliser l’œuvre ; dans une prise de conscience du je, du nous, de son pouvoir politique et le politique « entendu comme souci de soi et de l’autre ». Diplômé en arts visuels et médiatiques, ses récentes préoccupations artistiques et conceptuelles se basent sur la critique institutionnelle, sur les enjeux identitaires et la violence et les inégalités engendrées par cette dernière

https://www.fevrierstanley.com/

Née à Toronto, José Dupuis vit et travaille à Montréal. Artiste interdisciplinaire en danse, théâtre et peinture, formée en scénographie et conception de costumes à l’ETP du Collège Lionel-Groulx. Elle obtient un BAC en art plastiques et une maîtrise en art dramatique à L’UQÀM (1997) puis se forme au Japon auprès du danseur et chorégraphe butoh Kazuo Ohno. L’artiste s’intéresse aux mécanismes de la psyché de la représentation du corps et du féminin. Sa démarche se nourrit d’expériences intimes et subjectives d’où sont projetés désirs, pulsions et fantasmes. Poétiques, oniriques et fantasmatiques, les métamorphoses qui en découlent évoquent la vulnérabilité humaine. L’anatomie, la mémoire, la psycho-généalogie et l’écriture font partie du processus et des œuvres.

josedupuis.myportfolio.com

Richard Ibghy & Marilou Lemmens créent des installations, des vidéos, des sculptures, des photographies et des livres d'artistes. Depuis plusieurs années, ils se penchent sur l'histoire et le pouvoir des méthodes scientifiques, dont le langage de l'économie, la magie des statistiques, la capacité des modèles à influencer l'avenir et le design des expériences en laboratoire. Leur travail a été exposé à la Fondation Grantham pour l’art et l’environnement, à la Biennale de Fiskars; à la OFF-Biennale Budapest; au Musée d’art contemporain de Montréal; au Columbus Museum of Art; au Ludwig Museum; à la Bienal de Cuenca; à la Biennale d’Istanbul; à La Kunsthalle Mulhouse; au Henie Onstad Kunstsenter et à la Biennale de Sharjah.

https://www.ibghylemmens.com/



Stanley Février and José Dupuis (Longueuil)

Special guests : Ibghy Lemmens, Tania Lapointe of the Longueuil Police Department  and Nathalie Pomerleau of the Centre des femmes de Longueuil (Longueuil women's center)


My being is not a vacant territory
2021
Workshop — 
17 sept from 14h to 17h - Voir Inscriptions

Presented with the support of : Service de police de l'agglomération de Longueuil (SPAL), Centre des femmes de Longueuil, Desjardins

Create spaces for encounters, dialogue and speech for women and young girls who are victims of violence. To give them a place in a normalized and normative society. To hear these voices more. Let them speak openly about this social problem without being judged. Art is used as a vehicle for communication and social transformation, for empowerment and awareness of citizens. This guided body drawing workshop explores the body in movement. Through non-figurative gestures linked to various emotions experienced during violence suffered by women, the body meets the surface of the paper, both perceived as territories. 

Bio
Through his installations and sculptures, Stanley Février explores the physical and psychological suffering caused to people by the violence of the modern world. His works are inspired by the issues of power in the age of globalization. They also address more intimate issues, such as the relationship to oneself and to others. Février creates meeting spaces where participants are at the center of the work. He leads them to re-politicize themselves and to affirm their experience, in an awareness of the I, the we, and the political power understood as a concern for oneself and for the other. A graduate in visual and media arts, his recent artistic and conceptual concerns are based on institutional critique, identity issues and the violence and inequalities generated by the latter.

https://www.fevrierstanley.com/

Born in Toronto, José Dupuis lives and works in Montreal. An interdisciplinary artist in dance, theater and painting, she trained in set and costume design at the ETP of Collège Lionel-Groulx. She obtained a BAC in visual arts and a master's degree in dramatic arts at UQÀM (1997). She then trained in Japan with the butoh dancer and choreographer Kazuo Ohno. The artist is interested in the mechanisms of the psyche in the representation of the body and the feminine. Her approach is nourished by intimate and subjective experiences from which are projected desires, impulses and fantasies. Poetic, dreamlike and fantastical, the resulting metamorphoses evoke human vulnerability. Anatomy, memory, psycho-genealogy and writing are part of the process and the works.

https://josedupuis.myportfolio.com/

Richard Ibghy & Marilou Lemmens create installations, videos, sculptures, photographs and artist books. For several years they have been investigating the history and power of scientific methods, including the language of economics, the magic of statistics, the ability of models to influence the future, and the design of laboratory experiments. Their work has been exhibited at the Grantham Foundation for Art and the Environment, Fiskars Biennial; OFF-Biennale Budapest; Musée d'art contemporain de Montréal; Columbus Museum of Art; Ludwig Museum; Cuenca Bienal; Istanbul Biennial; La Kunsthalle Mulhouse; Henie Onstad Kunstsenter; and the Sharjah Biennial.

https://www.ibghylemmens.com/